• Le site d'information en matière de vaccination
  • Pensez à vous faire vacciner tout au long de votre vie

Vaccination du voyageur contre la rage

GENERALITES

La rage est une encéphalite provoquée par un virus (rhabdovirus).
Cette maladie infectieuse touche les mammifères et l'homme. Chez l'homme, cette maladie est toujours mortelle et se contracte au contact d'un animal enragé, par morsure, griffure mais également par léchage ou contact d'une plaie.

Depuis plusieurs décennies, la Belgique n’a répertorié aucun cas humain de rage. Par contre, le danger de contracter le virus de la rage existe pour les voyageurs dans des régions endémiques (Afrique, Asie, etc.).
Dans la population animale, les cas constatés en Belgique sont rares; cependant, on considère que certaines populations de chauves-souris représentent un risque de transmission. On constate aussi des cas de rage animale suite à l’importation illégale d’animaux infectés provenant de territoires où le virus de la rage circule.

Le vaccin contre la rage pour l'homme est un vaccin inactivé préparé à base d'une souche du virus. Il est utilisé tant préventivement que curativement.

 La rage est une maladie à déclaration obligatoire:

  • Région wallonne et Communauté germanophone : 071/205 105
  • Région Bruxelles Capitale: 0478/77.77.08

 

PREVALENCE

La rage est répandue dans le monde entier. Seuls quelques pays, comme la Grande-Bretagne, l'Australie, la Norvège et la Suède échappent au virus.

En Belgique, depuis 1966, seuls des cas importés de l'étranger ont encore été déclarés chez l'homme. Chez les animaux aussi, les cas de rage résultent d'une importation de l'étranger : par exemple, en 2007, deux cas de rage ont été détectés chez des chiens; ceci a entraîné le traitement par vaccination et sérum de près de 100 personnes!

Des informations relatives à la vaccination des animaux sont disponibles sur le site de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire http://www.favv.be/voyager-animaux-compagnie.

 

INDICATIONS DE VACCINATION PREVENTIVE POUR LES VOYAGEURS

Il existe un nombre limité d'indications de vaccination préventive contre la rage chez le voyageur.

En cas de voyages ordinaires, vu la durée d'incubation particulièrement longue de la maladie, il est généralement admis que cette vaccination n'est pas requise.

Pour des séjours prolongés, la vaccination préventive contre la rage peut être recommandée aux populations suivantes :

  •  les groupes à risque classiques, tels que vétérinaires, chasseurs, gardes forestiers, marchands de bétail, agronomes, etc
  • les archéologues, spéléologues et les voyageurs pratiquant le cyclotourisme ou le jogging
  • les personnes qui ont l'intention de voyager ou de travailler dans des zones rurales isolées, où elles ne peuvent disposer de vaccin préparé sur culture de cellules et d'immunoglobulines antirabiques humaines ou d'immunoglobulines équines purifiées, de préférence dans les 24h (maximum 3-4 jours)
  • les expatriés qui partent vivre dans un pays tropical ou subtropical, surtout les enfants dont les parents s'établissent dans une région à risque.

 

INDICATIONS DE VACCINATION PREVENTIVE EN BELGIQUE

En Belgique, le Conseil Supérieur de la Santé recommande la vaccination des personnes entrant en contact direct et répété avec des animaux domestiques ou sauvages parmi lesquels : les inspecteurs de l’AFSCA, les étudiants vétérinaires, les vétérinaires, les agents forestiers, les acteurs de terrain oeuvrant dans les organismes de protection des chauves-souris, les naturalistes, le personnel de laboratoire susceptible d'être en contact avec le virus, les chasseurs, les taxidermistes…

Autres mesures préventives pour ces personnes :

  • Manipulation prudente d'animaux inconnus et port de gants et masque pour l'autopsie d'animaux suspects
  • Soins locaux aux plaies.

En matière de prévention de la rage, des soins rapides de la plaie sont essentiels : nettoyage abondant et prolongé (15 minutes) à l’eau et au savon, rinçage abondant, puis désinfection (produit iodé ou éthanol à 60-80°). 
La validité de la vaccination contre le tétanos doit également être contrôlée. 

 

INDICATIONS D'UNE VACCINATION CURATIVE CONTRE LA RAGE

L’Institut de Médecine Tropicale (IMT) est le centre d’expertise pour la rage en Belgique. Si un médecin suspecte une contamination par la rage chez un patient, il peut donc demander conseil aux experts de l’IMT (03/247 66 66 pendant les heures de bureau; 03/821 30 00 en dehors de ces heures).

La vaccination curative sera envisagée lors de :

  • Morsures et griffures par un animal enragé (risque le plus important)
  • Contact avec une peau lésée (lésions cutanées existantes) ou contact avec les muqueuses (léchage, manipulations et dissection, projection de salive dans l'oeil, soins à une personne contaminée par la rage) d'un animal enragé ou d'une personne infectée
  • Aérosol (forme exceptionnelle de contamination se présentant principalement dans un environnement très contaminé comme un laboratoire ou dans une grotte colonisée par des chauve-souris infectées)
  • Contact direct avec des chauve-souris enragées
  • Inoculation accidentelle d'un vaccin vivant destiné aux animaux domestiques et sauvages.

La décision de vacciner ou de ne pas vacciner dépend :

  • du pays où la personne se trouve lorsqu’elle a été mordue (ou du pays d’origine de l’animal lorsqu’il s’agit d’animaux importés) ;
  • du type d’animal (une chauve-souris est toujours considérée comme un risque élevé) ;
  • du type de plaie ;
  • de l’histoire du patient.

Le patient doit être classé (avec l'aide des experts de l'IMT) dans la catégorie de risque appropriée afin de pouvoir déterminer le besoin d’une prophylaxie post-exposition antirabique avec ou sans immunoglobulines. Cette procédure est décrite en détail dans un manuel qui peut être trouvé sur le site de l’IMT.

CALENDRIER

Prévention de la rage

Vaccination préventive (schéma valable à partir de mai 2018) :

  • soit une double dose par voie intradermique (2 x 0,1 ml en deux sites d’injection)
  • soit une dose unique par voie intramusculaire (1 ml).

Contrôle sérologique éventuel :
- 10 jours après la dernière injection.
Indispensable chez les personnes ayant un déficit immunitaire ou suivant un traitement immunosuppresseur.

Soins contre la rage chez une personne n'ayant jamais été vaccinée auparavant 

La vaccination curative consiste, selon les cas, en 4 ou 5 doses de vaccin, administrées aux jours 0, 3, 7, 14 (et 28 si 5 doses). 

L'administration d'immunoglobulines antirabiques spécifiques (RIG) (anticorps humains ou équins purifiés contre la rage) est décidée au cas par cas, en fonction d'une évaluation du type de risque encouru par le patient. 
Lorsqu'elles sont nécessaires, une dose de 20 UI/kg de poids corporel est administrée le plus rapidement possible après la contamination. Le recours aux immunoglobulines spécifiques n'a plus de sens si elles sont administrées plus de 7 jours après la première dose de vaccin.

Les critères d'évaluation du risque et les schémas de vaccination sont précisés dans un document de l'Institut Scientifique de Santé Publique "Prophylaxie post-exposition contre la rage humaine". 

Un contrôle du taux d'anticorps par prise de sang est réalisé au 10è jour après le début de la vaccination. En cas de réponse insuffisante, une 5è dose de vaccin doit être administrée. C'est le Centre national de référence qui réalise cette analyse. 

Il est absolument conseillé de vacciner dans les 24 heures après une morsure suspecte.
Néanmoins, la période d'incubation étant généralement très longue, la vaccination (vaccin et immunoglobulines) peut être commencée même après le retour d'un voyage au cours duquel le voyageur a été mordu par un animal suspect, mais toujours après concertation avec les médecins expetts de l'IMT.

Soins contre la rage chez une personne ayant déjà reçu une vaccination préventive complète, ou présentant des anticorps

Vaccination curative :
- 1 dose de vaccin aux jours 0 et 3.
L'administration d'immunoglobulines spécifiques n'est jamais nécessaire.

 

EFFETS INDESIRABLES

Le vaccin contre la rage est généralement bien toléré.

  • Des réactions locales (rougeur, induration, douleur) apparaissent dans 10% des cas
  • Des réactions générales avec fièvre et asthénie durant 24 heures sont très rares (1% des cas)
  • Des réactions allergiques ont été décrites (le vaccin contient des traces de néomycine).

VACCINS DISPONIBLES EN BELGIQUE

En Belgique, les vaccins contre la rage sont disponibles en pharmacie. Ils peuvent être administrés par un médecin généraliste ou dans une travel-clinic.

La demande de remboursement intégral des immunoglobines et de leur administration ne peut être faite que par un médecin affilié à l'IMT.

Vaccins disponibles en pharmacie : 
- Rabipur™(Novartis Pharma) - coût 39,01 € par dose (contient des protéines d'oeufs de poulet et de la néomycine)
- Vaccin Rabique Mérieux HDCV™ (Sanofi Pasteur) - coût 39,01 € par dose (contient de la néomycine).

Pour consulter la notice d'un vaccin, consultez le site de l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé.

Mise à jour le 14/04/2018

Références
Institut de Médecine Tropicale
- Répertoire commenté des médicaments. Chapitre "vaccins". www.cbip.be.
- "Prophylaxie post-exposition contre la rage humaine". Dossier IMT / ISP-WIV
- Flash Maladies Infectieuses - Août 2016 - n° 8. AVIQ, ISP-WIV.