Grossesse

Grossesse

Attraper certaines maladies, telles la rubéole ou la grippe, durant une grossesse peut avoir de graves conséquences sur l’enfant à naître. Il est donc important que les femmes vérifient leur statut vaccinal dès qu’elles envisagent une grossesse.

Certaines vaccinations sont conseillées aux femmes enceintes, pour se protéger elles-mêmes, mais également leur bébé.

Certaines vaccinations ne sont pas compatibles avec un état de grossesse. Il est recommandé aux femmes ayant un projet de grossesse d’en tenir compte dans la planification de leur vaccination si elles souhaitent se protéger contre certaines maladies, par exemple en prévision d’un voyage.

Quelles sont les vaccinations recommandées lors d’une grossesse ?

Il est recommandé pour une femme qui a un projet de grossesse de vérifier son statut vaccinal au préalable avec son médecin traitant. Si elle n’est plus en possession de sa carte de vaccination, une prise de sang permettra de vérifier contre quelles maladies elle est protégée.

Avant la grossesse

La rubéole entraîne un risque de graves malformations chez le fœtus, surtout si la maman l’attrape en début de grossesse. C’est une maladie contre laquelle il est primordial d’être vacciné.

La rubéole, une fois qu’on l’a eue, confère une bonne immunité. Beaucoup de femmes enceintes sont protégées par les anticorps qu’elles ont fabriqués auparavant. Si une femme n’a pas ou trop peu d’anticorps contre le virus de la rubéole (on détermine cela via une prise de sang), elle doit impérativement être vaccinée.

Pendant la grossesse

La vaccination contre la coqueluche est recommandée, à chaque grossesse, entre la fin du deuxième trimestre et la moitié du troisième trimestre, soit entre la 24ème semaine et la 32ème semaine de grossesse.

La vaccination de la femme enceinte permet la transmission des anticorps contre la coqueluche, de la maman au fœtus, via le placenta. Cela donne une protection au bébé dès sa naissance.