Grippe

La grippe saisonnière survient chaque année, en automne et en hiver, et touche environ 5% de la population. Cette maladie, souvent considérée comme peu dangereuse, n’est pas à sous-estimer. Elle peut avoir de graves conséquences chez les personnes à risque de complications.

La grippe saisonnière, c’est quoi ?

La grippe est une maladie infectieuse des voies respiratoires qui se développe dans la gorge et le nez.

Vaccination contre la grippe

En Belgique, le Conseil Supérieur de la Santé définit des groupes de population prioritaires qui devraient être vaccinés contre la grippe. On y retrouve trois grandes catégories de personnes :

  • Les personnes à risque de développer une forme grave ;
  • Les personnes vivant sous le même toit que des enfants de moins de 6 mois ou que les personnes à risque de développer une forme grave ;
  • Le personnel du secteur médical ou social. Les prestataires de soins, lors d’une épidémie, sont fortement touchés puisqu’ils côtoient des malades atteints de grippe. En étant vaccinés, ils sont moins susceptibles de transmettre le virus, que ce soit à leurs proches ou à leurs collègues. De plus, ne pas tomber malade permet d’éviter une surcharge de travail pour ces derniers. Enfin, ils contribuent à la protection des patients qu’ils prennent en charge, fragilisés par la maladie ou par l’âge et beaucoup plus susceptibles de contracter une grippe avec complications.

En plus de ces groupes prioritaires, il faut également envisager de vacciner toutes les personnes de 50 à 64 ans compris, en raison de la fréquence de facteurs de risque dans cette population.

En se faisant vacciner contre la grippe, on se protège individuellement. En évitant la maladie, on évite aussi de la transmettre autour de soi. Parmi les gens que l’on fréquente se trouvent peut-être des personnes fragilisées, plus vulnérables face à l’infection.

La vaccination contre la grippe doit être renouvelée tous les ans car le virus évolue chaque année ; cela nécessite une réadaptation du vaccin pour qu’il soit efficace.

Chaque année, un vaccin adapté au virus en circulation est mis sur le marché. Le vaccin ne transmet jamais la grippe.

Etant donné que le virus Influenza est en constante mutation, le vaccin est adapté chaque année. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) identifie tous les ans les souches les plus courantes dans la saison précédente ou dans l’hémisphère sud pour définir la composition du vaccin. Il faut donc utiliser le vaccin actuel et pas une version précédente afin de se protéger au mieux.

Se vacciner contre la grippe chaque année

Il est conseillé aux personnes chez lesquelles la vaccination est recommandée de renouveler l’opération chaque année :

  • d’une part, pour que leur organisme produise des anticorps contre les nouvelles souches ;
  • d’autre part, en raison d’une baisse progressive et rapide de l’immunité après vaccination.

Comment est administré le vaccin ?

Le vaccin contre la grippe est un vaccin injectable, administré selon les marques par voie intramusculaire ou par voie sous-cutanée.

La vaccination doit être effectuée, idéalement, entre mi-octobre et fin novembre. Le vaccin assure une protection 10 à 15 jours après l’injection, au moins jusqu’à l’hiver suivant.

Pour déterminer la dose recommandée et le schéma de vaccination à suivre, le médecin se réfère à l’âge de la personne, surtout chez les jeunes enfants, et à une éventuelle immunisation antérieure.

Les enfants âgés de moins de 9 ans qui sont vaccinés pour la première fois nécessitent une seconde dose du vaccin avec un intervalle minimum de 4 semaines.

Vaccins disponibles

Trois vaccins inactivés sans adjuvants contre la grippe sont disponibles en Belgique pour la saison 2018-2019. Ils sont partiellement remboursés par l’INAMI pour les personnes appartenant aux groupes à risque déterminés par le Conseil supérieur de la Santé, à condition que le médecin mentionne « tiers payant » sur l’ordonnance.

Pour connaître l’ensemble des contre-indications, référez-vous à la notice des vaccins, disponible sur le site de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (afmps).

Il n’y a pas de contre-indication spécifique à l’administration du vaccin contre la grippe.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin traitant, votre pédiatre ou votre pharmacien.

Pour connaître les effets indésirables, référez-vous à la notice des vaccins, disponible sur le site de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (afmps).

Effets indésirables courants communs à tous les vaccins injectables

Il arrive que des symptômes semblables à ceux d’une grippe passagère apparaissent : douleurs musculaires, fièvre. Le vaccin inactivé ne transmet jamais la maladie proprement dite.

En cas d’inquiétude après une vaccination, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien.