Seniors

Seniors

65 ans et plus

Lorsqu’on est plus âgé, de nombreuses maladies infectieuses provoquent davantage de complications ou sont plus graves. Cela s’explique notamment parce qu’une personne âgée souffre parfois déjà d’autres maladies chroniques ou parce que le système immunitaire fonctionne moins bien à un âge plus avancé.

La vaccination des seniors et de leurs proches est donc primordiale.

Quelles sont les vaccinations recommandées à 65 ans et plus ?

Grippe

La vaccination contre la grippe saisonnière doit être réalisée en octobre ou novembre.

Il est conseillé d’effectuer cette vaccination chaque année. En effet, les souches de virus en circulation sont différentes d’une année à l’autre. En plus, la protection développée par le vaccin diminue après quelques mois.

Méningites, pneumonies et septicémies à pneumocoque

Si la personne âgée présente, en raison de son état de santé, un risque accru d’infection à pneumocoque, le schéma vaccinal sera adapté. Il est conseillé d’en parler avec son médecin.

Quels sont les rappels de vaccination recommandés à 65 ans et plus ?

Des rappels de vaccins sont recommandés à l’âge adulte, sans limite d’âge, afin de réactiver les défenses immunitaires contre certaines maladies :

Des rappels de vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche doivent être effectués tous les 10 ans.

Quelles sont les vaccinations supplémentaires qui peuvent être effectuées ?

Dans des situations particulières (état de santé, voyage et milieux de vie…), il est recommandé que les seniors se fassent vacciner contre certaines maladies :

Hépatite A et hépatite B

Les vaccinations contre l’hépatite A et l’hépatite B doivent être envisagées, après contrôle par sérologie de l’absence de protection contre ces maladies, chez les personnes atteintes d’une maladie qui touche le foie.

Varicelle – zona

Le virus varicelle-zona peut se réactiver plusieurs décennies après une varicelle et provoquer l’herpès zoster (zona). Très douloureux, le zona touche principalement les personnes âgées et peut se compliquer par l’apparition de névralgies.

La vaccination contre le zona doit être envisagée pour les personnes âgées de plus de 65 ans. Il n’est pas nécessaire, avant l’administration du vaccin, de contrôler la sérologie pour vérifier la protection contre la varicelle qui est provoquée par le même virus.

Coqueluche

On peut protéger indirectement un bébé contre la coqueluche grâce à une bonne couverture vaccinale de son entourage direct. Il est conseillé aux parents, mais aussi aux grands-parents, de se faire vacciner. On parle de « vaccination cocoon » ou « familiale ».

Les futurs grands-parents seront vaccinés de préférence quelques semaines avant l’accouchement.