• Le site d'information en matière de vaccination
  • Pensez à vous faire vacciner tout au long de votre vie

Vaccination du voyageur contre la tuberculose

GENERALITES

La tuberculose est une maladie infectieuse contagieuse, provoquée par une mycobactérie.
Comme un rhume banal, elle se propage par voies aériennes. Seules les personnes dont les poumons sont atteints peuvent transmettre l'infection. Lorsqu'elles toussent, éternuent, parlent ou crachent, elles projettent dans l'air les germes de la maladie, appelés bacilles tuberculeux. Il suffit d'en inhaler quelques-uns pour être infecté.

Les sujets infectés ne développent pas tous la maladie. Le bacille tuberculeux peut ne pas se manifester pendant des années. Les sujets infectés dont le système immunitaire est affaibli sont plus susceptibles de développer la maladie. La tuberculose est par exemple, une cause majeure de mortalité chez les sujets VIH-positifs.

Le vaccin BCG contre la tuberculose est un vaccin vivant non virulent préparé à partir d'une souche atténuée de bacille tuberculeux. Ce vaccin BCG a été administré pour la première fois en 1921. Selon les études disponibles, le vaccin ne diminue pas le risque d'infection et le degré de protection contre la maladie pulmonaire serait de 50%. Les meilleurs résultats sont obtenus chez les jeunes enfants. La durée moyenne de protection de la vaccination BCG est de 10 à 15 ans.

En cas de tuberculose latente (personnes saines avec test tuberculinique positif), on administre durant plusieurs mois un tuberculostatique bactéricide, c'est-à-dire un produit qui empêche la multiplication du bacille tuberculeux et tue les bactéries. Ainsi, le risque de voir l'infection tuberculeuse évoluer vers une tuberculose active est réduit de 80 à 90%.

 

INCIDENCE

Dans le monde, on estime qu'un tiers de la population est actuellement infecté ; 5 à 10% de ces personnes développent la maladie ou deviennent contagieux au cours de leur existence. C'est en Asie du sud-est que les cas sont les plus nombreux, mais le taux record de mortalité par habitant est détenu par l'Afrique, où le VIH a fait rapidement augmenter l'incidence de la tuberculose et accroît le risque de mourir de cette maladie.

En Europe, les cas de tuberculose représentaient, en 2012, 4,7% de l'incidence mondiale. Parmi les ± 420.000 cas européens estimés, on compterait environ  60.000 décès.

En Belgique, le nombre de nouveaux cas répertoriés chaque année est relativement stable. En 2010, le Fond des Affections Respiratoires (FARES) estimait l'incidence à 10,3 pour 100.000 habitants; 1.115 cas de tuberculose ont été déclarés cette année-là. Certains groupes de population ont un risque accru d'être contaminé par ule bacille de la tuberculose: les personnes en provenance de régions du monde à haute incidence, les personnes précarisées, les prisonniers et les sujets infectés par le VIH font également partie des groupes à risque.

 

INDICATIONS POUR LES VOYAGEURS

La vaccination du touriste n'est pas indiquée, sauf cas exceptionnels.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande toutefois la vaccination chez les enfants et les jeunes adultes qui envisagent un séjour prolongé (au moins quelques mois) dans un pays où cette affection reste endémique. Cette information est disponible sur le site l'Organisation Mondiale de la Santé. Pour des voyages de courte durée, la vaccination contre la tuberculose (BCG) n'est certainement pas indiquée, ayant une efficacité partielle.

La vaccination est recommandée aussi chez les enfants de personnes immigrées qui retournent en vacances dans la famiile dans leur pays. Elle est requise par certaines écoles à l'étranger pour y scolariser un enfant (lycées français).

 

INDICATIONS GENERALES

Il n'y a pas d'indications pour la vaccination d'un voyageur classique.

Personnes saines avec test tuberculinique négatif :

La vaccination BCG contre la tuberculose est indiquée ou à envisager chez :

  • Les enfants, jusqu'à 5 ans, d'allochtones originaires de pays à haute prévalence tuberculeuse qui retournent définitivement ou fréquemment dans leur pays d'origine,
  • Les coopérants, surtout s'ils travaillent dans le secteur de la santé et les jeunes enfants qui se rendent pour plusieurs mois dans un pays à haute prévalence tuberculeuse et qui entrent en contact étroit avec la population indigène.
    Pour les autres coopérants et les touristes aventureux, un suivi, avant et après le séjour, au moyen du test tuberculinique est conseillé (intradermo-réaction tous les 1 ou 2 ans ou quelques mois après le retour en Belgique).
  • Eventuellement, le personnel d'institutions de soins où sont régulièrement soignés des patients présentant une tuberculose pulmonaire à bacilles tuberculeux multirésistants.

Personnes saines avec test tuberculinique positif :

L'administration d'un tuberculostatique bactéricide est indiqué ou conseillé chez :

  • Les personnes présentant un virage du test tuberculinique
  • Les personnes qui ont récemment été en contact étroit avec une source de contamination tuberculeuse.

Plus d'informations sur le site de l'Institut de Médecine Tropicale et sur le site du FARES. 

 

CALENDRIER

Vaccin BCG contre la tuberculose :

Une dose de vaccin BCG contre la tuberculose suffit.
La dose est réduite de moitié pour les nouveaux-nés et les jeunes enfants.
L'effet protecteur de la vaccination BCG ne s'installe qu'après 5 à 10 semaines, et perdure durant 10 à 15 ans.

 

En cas d'intradermoréaction positive
L'instauration d'un traitement préventif n'est pas systématique chez tous les sujets infectés, c'est-à-dire chez les sujets dont l'intradermo-réaction est positive.
Le traitement préventif est donné par exemple aux personnes dont le risque de développer la maladie est accru; il s'agit par exemple de celles ayant été contaminéss récemment, de celles atteintes d'affections qui les fragilisent (infection par le virus VIH -responsable du sida) ou recevant un traitement immunosuppresseur.
Un antibiotique particulier (tuberculostatique bactéricide : l'Isoniazide) est prescrit: il faut le prendre tous les jours, pendant 6 à 9 mois. 

 EFFETS INDESIRABLES DE LA VACCINATION

Des réactions surviennent chez 1 à 10% des personnes vaccinées dont le système immunitaire est normal :
- gonflement ganglionnaire au niveau de l'aisselle ou du cou qui disparaît de lui-même après 2-3 mois
- abcès local, avec suintement prolongé de la lésion postvaccinale (lorsque l'injection a été effectuée en sous-cutané)
- cicatrice

Très rarement, des complications graves peuvent survenir chez des personnes vaccinées :
- BCG-ite généralisée chez des personnes dont le système immunitaire est déficient (VIH notamment)
- ostéomyélite.

 

CONTRE-INDICATIONS

  • Le BCG ne doit pas être administré aux sujets dont l'état général est dégradé ou qui sont porteurs de lésions cutanées étendues dans le territoire de la vaccination.
  • Les patients dont les défenses immunitaires sont amoindries en raison d'une maladie ou d'une médication, ne doivent certainement pas être vaccinés par le BCG, dans les pays comme la Belgique où la prévalence de la tuberculose et du sida sont faibles.

VACCINS DISPONIBLES EN BELGIQUE

Le vaccin B.C.G. n'est pas disponible, pour le moment, en Belgique. Un pharmacien en possession d'une ordonnance nominative et d'une déclaration du médecin peut l'importer de l'étranger.

 

Mis à jour le 20/12/2012

Références
- Registre belge de la tuberculose 2010. FARES asbl, mars 2012. FARES
Tuberculosis surveillance and monitoring in Europe 2012. www.ecdc.europa.eu
- Répertoire commenté des médicaments. Chapitre "vaccins". www.cbip.be.