• Le site d'information en matière de vaccination
  • Pensez à vous faire vacciner tout au long de votre vie

Vaccination contre l’encéphalite japonaise

GENERALITES

L'encéphalite japonaise est une infection grave due à un virus, pour laquelle il n'existe aucun traitement.
Elle est transmise par certains moustiques. Dans les zones endémiques, seulement 1 à 3% des moustiques sont porteurs du virus. Ce sont surtout les porcs et certains oiseaux qui constituent le réservoir du virus.
Les moustiques piquent surtout à partir de la tombée du jour jusque tard le soir.

Le vaccin contre l'encéphalite japonaise est un vaccin inactivé. Son utilisation en Europe est peu fréquente.

 

INCIDENCE

L'encéphalite japonaise est répandue dans les zones rurales de l'Est et du Sud-Est asiatique (de l'Inde au Japon), c'est-à-dire dans certaines parties des pays suivants : Bangladesh, Birmanie, Brunei, Cambodge, Chine, Inde, Indonésie (seulement sur les îles de Java, Bali, Irian Yaja et Bornéo), Hong-Kong, Japon, Thaïlande, Vietnam, Népal (seulement dans le Teraï, les basses terres en-dessous de 765m), Philippines, Corée, Laos, Singapour, Sri Lanka (seulement dans l'extrémité nord de l'île), Malaisie et dans un petit foyer au Pakistan. Récemment, le virus a franchi le détroit de Torres, entre la Papouasie-Nouvelle-Guinée et l'extrême nord du Queensland (Australie).

Dans la plupart des régions, l'infection se manifeste de manière saisonnière, généralement entre avril-mai et octobre-décembre. Dans les climats tempérés, le pic d'incidence se manifeste entre la fin de l'été et le début de l'automne ; dans les climats tropicaux, au début de la mousson.
Dans certaines régions, le risque persiste néanmoins toute l'année, surtout dans la région des trois archipels (Philippines, Indonésie, Malaisie) mais également dans d'autres régions dépendant de facteurs écologiques locaux.

La maladie s'observe surtout en milieu rural où les hommes voisinent avec les porcs, et plus particulièrement dans les régions de rizières, milieu favorable au développement des moustiques.

Si on observe le nombre absolu des cas (moins de 1 cas sur 1.000.000 de personnes voyageant pendant un mois), le risque pour les voyageurs vers l'Extrême-Orient est minime. Cependant, le risque peut augmenter (jusqu'à 1 cas sur 5.000 par mois) en fonction de la saison et des circonstances du voyage.

 

INDICATIONS

En raison de son coût et de ses inconvénients, la vaccination contre l'encéphalite japonaise n'est généralement conseillée qu'aux voyageurs ou travailleurs (biologistes, agronomes, anthropologues) qui se rendent pendant la saison de transmission dans une zone rurale endémique pendant au moins 4 semaines.

La vaccination n'est pas indiquée pour le touriste ordinaire, ni pour les voyages d'affaires. Elle est conseillée aux expatriés vivant en pays d'endémie.

Des mesures préventives contre les piqûres de moustiques, le soir et la nuit, sont une alternative valable à la vaccination :
- vêtements couvrants, chaussures hautes
- moustiquaires
- utilisation d'un répulsif "anti-moustique" à base de DEET (concentration de minimum 20%). Le produit peut être mis sur la peau ou sur les habits. La durée d'efficacité est limitée (quelques heures).

CALENDRIER

Un avis d'un spécialiste en médecine du voyage est requis préalablement à cette vaccination, qui n'est administrée que dans des cliniques du voyage (travel clinic).

Pour les adultes, le schéma de vaccination contre l'encéphalite japonaise consiste en l'administration de deux doses de 1 ml à administrer sur une période de 28 jours.
Un premier rappel est administré, en cas de nécessité, après 12 à 24 mois. Il n'y a pas de données concernant des rappels supplémentaires.

Pour les enfants et adolescents de 3 à 18 ans, la primovaccination comporte deux doses de 0,5 ml, la seconde donnée 28 jours minimum après la première.
Pour les enfants âgés de 2 mois à 3 ans, la primovaccination comporte également deux doses, mais de 0,25 ml chacune, la seconde donnée 28 jours au minimum après la première. 
Il n'y a pas actuellement de données sur des doses de rappel chez les enfants. 

 

EFFETS INDESIRABLES

Des effets indésirables, généralement légers (céphalées, courbatures, etc) surviennent chez envoron 40% des personnes vaccinées. 

Le vaccin sera évité pendant la grossesse, en cas de réactions d'hypersensibilité grave lors de l'administration d'une première dose. 

Pour consulter la notice sur le site de l'Agence Fédérale des Médicaments et Produits de Santé.

 

VACCINS DISPONIBLES EN BELGIQUE

Le vaccin contre l'encéphalite japonaise est disponible en pharmacie sur ordonnance (et via quelques grands centres de vaccination).
- Ixario™ (Novartis Pharma); 1 x 0,5 ml coût : 83,28 euro par dose. Cultivé sur cellules de singe; contient de l'aluminium. 

Pour consulter la notice d'un vaccin, consultez le site de l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé. 

Mise à jour le 02/06/2015

Références
- Institut de Médecine Tropicale
- Répertoire commenté des médicaments. Chapitre "vaccins". www.cbip.be.