• Le site d'information en matière de vaccination
  • Pensez à vous faire vacciner tout au long de votre vie

Principes de la vaccination

Le système immunitaire

Le système immunitaire est le mécanisme de défense que l'on retrouve chez chaque individu et qui aide l'organisme à lutter contre la maladie infectieuse.

Lorsque des agents infectieux (bactéries, virus...) pénètrent dans l'organisme, le corps lutte contre l'infection, notamment en produisant des anticorps qui attaquent ces microbes. Ce phénomène s'appelle l'immunisation.

Le système immunitaire fonctionne ainsi constamment pour nous protéger des bactéries et des virus qui sont dans notre environnement.

 

Le vaccin

De façon similaire, les vaccins permettent de lutter contre certaines maladies en stimulant les défenses immunitaires de l'organisme contre ces maladies (production d'anticorps spécifiques à ces maladies), mais sans donner lieu aux symptômes et complications graves qui se développent parfois lorsqu'on contracte ces maladies.

Pour stimuler les défenses immunitaires contre une maladie sans déclencher cette maladie, on introduit dans l'organisme :

  • Soit une partie de l'agent infectieux qui provoque cette maladie, ou un antigène particulier de cet agent infectieux
  • Soit la totalité de l'agent infectieux mais sous une forme atténuée
  • Soit une anatoxine, c'est-à-dire la toxine de l'agent infectieux dont on a détruit la toxicité.

Si par la suite, l'individu vacciné est exposé à cet agent infectieux ou à sa toxine, les défenses immunitaires de son organisme, déjà activées par le vaccin, pourront le rendre inoffensif avant même que la maladie se développe.

Le principal ingrédient de la plupart des vaccins est donc le microbe (agent infectieux tué ou atténué) ou une partie du microbe, qui stimule le système immunitaire pour qu'il puisse reconnaître et prévenir la maladie à l'avenir.
Les vaccins renferment habituellement aussi de l'eau stérile ou une solution salée.

Enfin, certains vaccins peuvent aussi contenir :

  • un agent de conservation ou un antibiotique qui empêche la contamination du vaccin par des bactéries
  • des substances appelées stabilisants, qui permettent de maintenir la qualité du vaccin pendant son entreposage
  • un adjuvant, c'est-à-dire une substance qui stimule la réponse immunitaire au vaccin, ce qui le rend plus efficace.

Chaque vaccin contient une quantité infime de ces ingrédients.

 

Types de vaccins

Les vaccins peuvent être préparés de différentes manières.

Toutes les techniques visent à diminuer ou supprimer le pouvoir pathogène (qui provoque le développement de la maladie) de l'agent infectieux ou de la toxine contenu dans le vaccin, tout en gardant son pouvoir immunitaire.

Vaccin vivant atténué 

Vaccin contenant une forme atténuée de l'agent infectieux. Le virus ou la bactérie est atténué par divers procédés afin que son agressivité vis-à-vis de l'organisme soit faible, voire nulle.
C'est le cas des vaccins contre la rougeole, la rubéole, les oreillons, la fièvre jaune, du vaccin oral contre la fièvre typhoïde et du vaccin oral contre le rotavirus.

Vaccin inactivé (ou tué) 

Vaccin contenant une forme inactivée de l'agent infectieux. Le virus, la bactérie ou la toxine est inactivé (on dit aussi 'tué'), généralement sous l'effet d'un produit chimique. On évite ainsi qu'il se multiplie et provoque la maladie.
C'est le cas du vaccin injectable contre la poliomyélite, des vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l'Haemophilus influenza de type b, l'hépatite A, l'hépatite B, le pneumocoque, la grippe, l'encéphalite à tiques d'Europe centrale, l'encéphalite japonaise, la méningite à méningocoques A,C,W,Y., le pappilomavirus humain, etc

Par ailleurs, les vaccins actuels peuvent également être "conjugués", c'est-à-dire qu'ils contiennent un antigène de l'agent infectieux associé à une protéine porteuse. Cette technique permet d'induire une meilleure réponse immunitaire chez l'enfant, même très jeune.

Enfin, certains vaccins récents sont fabriqués par génie génétique, c'est-à-dire qu'ils contiennent une partie du virus, de l'enveloppe du virus ou de la bactérie, reconstitué par génie génétique.

Le site de l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé met à disposition toutes les notices des vaccins, pour le public : introduire le nom de la spécialité dans le cadre de recherche.

Mis à jour le 15/06/2013