• Le site d'information en matière de vaccination
  • Pensez à vous faire vacciner tout au long de votre vie

La grossesse est-elle une contre-indication à la vaccination ?

De nombreux vaccins, en particulier ceux qui sont constitués de bactéries ou de virus vivants atténués, sont généralement contre-indiqués pendant la grossesse. Par précaution, ces vaccinations sont  reportées après la grossesse, sauf lorsque la vaccination est indispensable ou recommandée en raison de circonstances particulières.

Cas particulier :
En cas d'épidémie par un agent infectieux particulièrement dangereux (à l'exception de la rubéole et de la varicelle), un médecin peut conseiller de vacciner quand même une femme enceinte non immunisée. Le risque infectieux qu'elle et son foetus court est alors considéré comme plus grave que le risque lié au vaccin.

• Par contre, les vaccins à base de bactéries ou de virus inactivés ou de toxines inactivées sont inoffensifs pour le foetus. Par exemple, les vaccins contre le tétanos, la diphtérie, la coqueluche et la grippe peuvent être administrés à une femme enceinte. 

La vaccination contre la coqueluche, entre la 24ème et la 32ème semaine de grossesse est d'ailleurs recommandée, afin que le bébé soit protégé dès sa naissance par les anticorps transmis par sa mère. 
Pour plus d'informations, vous pouvez lire nos articles consacrés à la coqueluche, à la vaccination contre la coqueluche des nourrissons et à la vaccination contre la coqueluche des adultes.

 La vaccination contre la grippe est également recommandée pour les femmes enceintes qui seront au deuxième ou troisième trimestre de grossesse au moment de la saison de la grippe. Elles seront vaccinées dès le deuxième trimestre de leur grossesse. 

Mis à jour le 14/04/2015