• Le site d'information en matière de vaccination
  • Pensez à vous faire vacciner tout au long de votre vie

Vaccination contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (adulte)

GENERALITES

La rougeole est une maladie infectieuse éruptive, contagieuse, provoquée par un virus dont l'homme est le seul réservoir connu.

La rubéole est une maladie infectieuse éruptive, contagieuse, provoquée par un virus dont l'homme est le seul réservoir connu. Chez l'enfant, elle est presque toujours bénigne. Chez la femme enceinte, elle peut provoquer des embryopathies, surtout au cours des 16 premières semaines de grossesse.

Les oreillons sont une maladie infectieuse aiguë, contagieuse, provoquée par un virus dont l'homme est le seul réservoir connu. Les oreillons entraînent généralement une tuméfaction des glandes salivaires.

Pour ces trois maladies, des épidémies peuvent survenir au sein d'une population, lorsque de nombreux sujets ne sont pas immunisés.

Le vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons
Depuis 1985, on procède en Belgique à une vaccination systématique contre la rougeole, la rubéole et les oreillons par un vaccin trivalent constitué de virus vivants atténués de la rougeole, la rubéole et les oreillons : le RRO.

 

INCIDENCE

Rougeole

En Belgique, le nombre de cas de rougeole a baissé considérablement depuis la vaccination systématique :

  • En 1982-1983 : 1.281 cas/100.000 habitants en Wallonie et 714 en Flandre.
  • Pour les 6 premiers mois de 2016: ± 6 cas pour 1.000.000 habitants.

L'OMS espérait une éradication totale de la rougeole pour 2010. Mais pour atteindre cet objectif, chaque pays doit présenter une couverture vaccinale de 95% pour le première et pour la deuxième dose de vaccin.

En Europe, entre le 1er juillet 2015 et le 30 juin 2016, soit sur une année, 1.800 cas de rougeole ont été rapportés à l'European Centre for Disease Prévention and Control.  C'est moins que pour 2014 et les premières semaines de 2015, lorsque plus de 22.000 cas avaient été recensés dans sept pays : Kirghizstan, Bosnie-Herzégovine, Russie, Géorgie, Kazakhstan mais aussi plus près de nous en Allemagne et Italie.
Cette persistance de la circulation du virus met en péril l'objectif d'éliminer la maladie en Europe. 

En Belgique, au cours des 6 premiers mois de l'année 2016, 67 cas ont été recensés. Ils concernent les 3 Régions du pays, avec 31 à Bruxelles, 21 en Flandre et 15 en Wallonie. Une majorité des cas a touché des enfants: 25 cas chez des enfants de moins de 5 ans, 12 cas chez des enfants âgés de 5 à 14 ans et 9 chez des adolescents de 15 à 19 ans (19 cas au-delà de 19 ans). 
Parmi les 64 personnes infectées, 28 ont été hospitalisées, dont 12 enfants âgés de moins de 5 ans, 4 enfants entre 5 et 9 ans et 8 adultes de plus de 25 ans. Toutes se sont rétablies, mais des complications sévères ont été rapportées pour 3 adultes (deux cas de rhabdomyolyse avec nécessité de soins intensifs et 1 cas de cytolyse hépatique). Un cas de complications sévères est rapporté parmi les enfants.

En 2015, l'étude de couverture vaccinale a montré que le taux de vaccination en Belgique atteint 95% pour la première dose de vaccin RRO (nourrissons).
Mais la couverture vaccinale pour 2 doses (à 11-12 ans) reste trop faible: en Wallonie et à Bruxelles, elle atteint à peine 75%.
Cette situation est à l'origine d'un déplacement des cas de rougeole dans les tranches d'âge plus élevées (plus de 14 ans). Des épidémies localisées (par exemple dans des écoles) surviennent fréquemment. 

 Une amélioration s'avère donc indispensable chez nous.

Rubéole 
En Belgique, les données épidémiologiques sont peu fiables.
Dans d'autres pays appliquant la même vaccination systématique, on enregistre une nette diminution des rubéoles congénitales (à la naissance). Elle s'explique par le fait que les jeunes enfants vaccinés ne sont plus une source de contagion pour leur mère ou leur entourage.

Oreillons
En Belgique, le nombre de cas d'oreillons a également baissé considérablement depuis la vaccination systématique :

  • En 1982-1983 : 1.103 cas/100.000 habitants en Wallonie et 548 en Flandre.
  • En 1997-1999 : 47 cas /100.000 habitants en Wallonie et 40 en Flandre.
  • En 2002 : 35 cas/100 000 habitants en Wallonie et en Flandre, avec un tiers des cas chez des enfants de plus de 14 ans.
  • En 2008, seuls 50 cas ont été déclarés en Belgique (sous-estimation probable).

Des épidémies localisées surviennent régulièrement. Ainsi, au cours de l'année 2012, plusieurs foyers de cas ont été identifiés en Belgique.

 

INDICATIONS CHEZ LES ADOLESCENTS ET LES ADULTES

Doivent IMPERATIVEMENT être vaccinées contre la rougeole, la rubéole et les oreillons les femmes en âge de procréer qui n'ont pas ou trop peu d'anticorps contre le virus de la rubéole.

Une contraception doit être assurée pendant au moins un mois après la vaccination. En effet, il est recommandé de ne pas devenir enceinte dans les 4 semaines qui suivent la vaccination.

On conseille également la vaccination aux jeunes adolescents et aux adultes qui n'ont pas connaissance d'avoir été vaccinés ou qui n'ont reçu qu'une seule dose de vaccin, même si le sujet déclare avoir déjà fait une ou plusieurs de ces maladies. Deux doses au total sont nécessaires pour une protection de bonne qualité et durable (voir aussi vaccination des voyageurs). 

 

CALENDRIER

Chez l'adulte n'ayant reçu qu'une seule dose de vaccin ou chez la femme déjà vaccinée, en âge de procréer, et n'ayant pas ou trop peu d'anticorps contre le virus de la rubéole, une seule dose de vaccin RRO suffit.

Chez l'adulte non vacciné, né à partir du 1/1/1970 et n'ayant pas eu de rougeole, une vaccination en deux doses (avec au moins un mois d'intervalle entre les 2 doses) est conseillée en cas de voyage. Les adultes nés avant 1970 ont, presque certainement, tous des anticorps suite à la maladie.

Le vaccin RRO peut être administré préventivement dans les 72 heures qui suivent un contact avec une personne atteinte de rougeole.

 

EFFETS INDESIRABLES

Immédiatement après la vaccination, des réactions locales peuvent apparaître, comme une sensation de brûlure au site d'injection.

Après 5 à 12 jours, les symptômes d'une forme atténuée de rougeole ou de rubéole peuvent apparaître durant 2 à 3 jours : fièvre peu élevée, éruption fugitive et/ou arthralgies (douleurs articulaires) passagères. Les sujets qui présentent des symptômes post-vaccinaux ne sont pas contagieux, car le virus vaccinal n'est pas transmissible.

Exceptionnellement, dans un cas pour un million de doses administrées, une encéphalite post-vaccinale peut survenir (à titre de comparaison, la rougeole entraîne une encéphalite chez une personne infectée sur 1.000).

Il n'existe aucun lien entre la vaccination RRO et le développement d'une maladie inflammatoire de l'intestin ou d'un autisme. Des études bien conduites ont clairement exclu cette possibilité. (voir Questions-Réponses).

 

CONTRE-INDICATIONS

Comme pour tout vaccin, si un effet secondaire important (réaction anaphylactique) survient après l'administration d'une dose de vaccin RRO, il constitue une contre-indication formelle à la poursuite de la vaccination par ce vaccin.
Il n'est pas indiqué de vacciner pendant la grossesse.

 

VACCINS DISPONIBLES EN BELGIQUE

Vaccin trivalent contre la rougeole, la rubéole et les oreillons 
- Priorix™ (GSK) – Coût : 1 dose + 1 ml solv. : 21,92 euros - contient de la néomycine
Ce vaccin est partiellement remboursé (75% du coût) par l'INAMI.
- M.M.R. VaxPro™ (Sanofi Pasteur MSD) – Coût : non communiqué - contient de la néomycine.

Pour consulter la notice d'un vaccin, consultez le site de l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé.

Mis à jour le 02/09/2016

Références
- Répertoire commenté des médicaments. Chapitre "vaccins". www.cbip.be 

Guide de vaccination. Conseil Supérieur de la Santé. Pour consulter les fiches actualisées. 
- Vaccines (6th edition). Plotkin, Orenstein, Offit. 
- OMS
- Measles and rubella monitoring. July 2016. European Centre for Disease Prevention and Control.
- Progrès et défis dans la lutte contre les maladies à prévention vaccinale chez l'enfant de 0 à 7 ans. Semaine européenne de la vaccination 2016. Provac. 
- Grammens T, Maes V, Hutse V, Laisnez V, Schirvel C, Trémérie JM, Sabbe M. Different measles outbreaks in Belgium, January to June 2016 – a challenge for public health. Euro Surveill. 2016;21(32):pii=30313.