• Le site d'information en matière de vaccination
  • Pensez à vous faire vacciner tout au long de votre vie

Pourquoi ne pas attendre l’âge de 10-12 ans avant de vacciner les enfants contre la rubéole et les oreillons, afin de laisser la possibilité à l’organisme de développer naturellement ces maladies ?

Si on vaccine les enfants vers 12 mois contre les oreillons, c'est justement pour leur éviter de faire cette maladie. Souvent, on perçoit les oreillons comme une maladie d'enfant bénigne. Cette réputation est totalement usurpée : cette infection provoque une inflammation très douloureuse des glandes salivaires.

En outre, elle s'accompagne de fièvre et d'un malaise général.
L'atteinte du système nerveux central est fréquente. La méningite provoquée par le virus des oreillons était, avant la vaccination, la méningite virale la plus fréquente de l'enfant (1 cas sur 400). Un coma pouvait survenir. Cette méningite guérissait heureusement dans la plupart des cas, mais l'enfant pouvait garder des séquelles permanentes: une surdité (souvent unilatérale), une paralysie du nerf facial.
Pourquoi faire subir à son enfant le risque d'un tel inconfort ?
Vous pouvez lire plus d'informations sur les oreillons sur le site mongeneraliste. 

La rubéole est une maladie généralement sans gravité chez les enfants. Elle est plus gênante chez l'adulte: des douleurs et des inflammations des articulations surviennent fréquemment.
Une encéphalite se rencontre dans environ un cas sur 6000.
Mais le danger principal de la rubéole est l'infection chez une femme enceinte. Le syndrome de rubéole congénitale survient chez près de 50% des femmes qui sont infectées par le virus pendant les 3 premiers mois de grossesse. Les conséquences de l'atteinte de l'embryon sont multiples : atteinte du cerveau et des yeux, surdité, retard mental, malformations cardiaques, atteinte du foie et des os, etc.
La vaccination des jeunes enfants a notamment pour objectif de réduire la circulation du virus et ainsi le risque de contamination des femmes en âge d'avoir des enfants. Cependant, cet objectif ne peut être pleinement atteint que lorsqu'au moins 90 à 95% des nourrissons sont vaccinés.
Vous pouvez lire plus d'informations sur la rubéole congénitale sur le site mongeneraliste. 

Enfin, il y a une autre raison de vacciner les enfants contre ces deux maladies - et contre la rougeole - vers 12 mois : on obtient ainsi un meilleur taux de protection (environ 95%). Ce taux diminue avec l'âge.

Mis à jour le 26/02/2016