Un vaccin, une fois injecté, est-il toujours efficace ?

De très nombreux éléments peuvent influencer l'efficacité protectrice d'un vaccin.

Citons-en les principaux: 

  • Le vaccin lui-même
    Certains vaccins sont plus "immunogènes" que d'autres. Cela veut dire qu'ils éveillent mieux une réponse du système immunitaire.
    Autrement dit, un grand pourcentage des personnes vaccinées forment des anticorps après vaccination. 
    Ce pouvoir immunogène dépend de la composition du vaccin : l'antigène qui provoque la réaction immunitaire, les adjuvants, etc. Ainsi, pour citer deux exemples, le vaccin contre la rougeole donné aux enfants protège 95% des enfants vaccinés. Son "taux" de protection est de 95%. Le vaccin contre la typhoïde protège, lui, entre 65 et 75% des personnes vaccinées.

  • L'âge
    Les personnes jeunes et en bonne santé répondent mieux aux vaccins que des personnes dont le système immunitaire est affaibli, par exemple par une maladie chronique, ou par l'âge. Ainsi, le taux de protection du vaccin contre la grippe est meilleur chez les adultes en bonne santé (60 à 70%) que chez les personnes âgées de plus de 80 ans (40 à 50%). 
  • Le lieu d'injection du vaccin
    Il peut aussi influencer l'efficacité de la vaccination. Par exemple, le vaccin contre l'hépatite B protège plus de 90% des adultes vaccinés quand il est injecté, comme c'est recommandé, dans le muscle deltoïde (région de l'épaule). Une injection dans la fesse réduit le taux de protection (principalement parce que, dans cette région du corps, l'injection se fait souvent dans la graisse plutôt que dans le muscle).
  • La bonne conservation du vaccin, jusqu'au moment où il est injecté.
    Elle est aussi essentielle pour maintenir sa qualité. Le respect de la « chaîne du froid » est important : depuis le moment de la production jusqu'au moment de l'injection, le vaccin devrait être conservé à une température comprise entre 2 et 8°C. Certains vaccins deviennent inefficaces lorsqu'ils ont été congelés. D'autres sont sévèrement dégradés après 1 semaine de séjour à une température de 21°C.

Ce sont là quelques uns des principaux facteurs qui peuvent influencer l'efficacité d'un vaccin. 

Mis à jour le 04/03/2015